ANNEE 2018 sous l’énergie 11/2

Année de la paix et de l’altérité, du rêve et de la collaboration

 

Comme tout ce qui concerne la Numérologie Créative, il n’est rien dans ces mots, dans ces nombres qui visent à prédire quoi que ce soit. L’intention est de nous aider à entendre et à suivre notre mouvement intérieur afin de créer la vie qui fait sens pour nous. Je vous invite donc à écouter et à prendre simplement ce qui résonne comme ressources potentielles.

Les nombres, dans leur dimension symbolique, nous mettent en relation avec notre intériorité. Ce ne sont donc pas les évènements extérieurs qui importent mais notre vécu personnel.

Comment l’énergie de l’année peut nous influencer ?

J’aime utiliser la métaphore de la rivière pour l’expliquer. En effet, nous avons chacun notre rythme personnel* comme si nous étions dans une barque qui va plus ou moins vite en fonction de qui nous sommes et de notre propre cycle. Cette barque évolue sur la rivière qui l’influence naturellement, celle-ci symbolise le mouvement collectif et dans ce contexte l’énergie de l’année. Reconnaître cette dynamique et s’accorder avec elle facilite notre propre mouvement.

Que disent les nombres au sujet de 2018 ?

2018, sous l’énergie 11/2 (2+0+1+8) nous invite à nous écouter, à aller vers l’autre, à développer des relations de confiance, à collaborer…

Cette tonalité vient nous visiter intérieurement et nous rendre plus sensible à toutes les questions portant sur le 2. Ainsi, c’est l’opportunité de voir des dimensions de soi que nous n’avions pas vues jusque-là, d’y mettre de la conscience pour ouvrir un nouveau champ des possibles.

Votre mission est donc simplement de sentir la vibration de 2018, d’accueillir et de cueillir ses ressources pour être bien avec vous et avec les autres.

Les invitations de 2018

Développer l’Ecoute

Se mettre en posture d’écoute demande de ralentir, d’accueillir ce qui vient, d’entendre les murmures qui soufflent et s’invitent dans les silences. La sérénité facilite ce juste rythme. Quand notre mental pense qu’il n’y a rien, notre esprit sait cueillir avec délicatesse les germes de la créativité. Alors posons-nous régulièrement avec nous-même et avec l’autre dans la douceur de la rencontre, dans la profondeur du lien visible et invisible.

Cultiver la paix en soi-même tout en acceptant les tensions qui nous traversent.  

Accueillons nos tensions intérieures avant d’agir sur celles qui se jouent à l’extérieur et réapproprions-nous d’abord ce qui nous appartient. Ce processus nous apprend quelque chose de la situation, de nous qui ne concerne pas l’autre. Alors, la tension extérieure, désencombrée de ce qui doit l’être peut être gérée de manière plus constructive et discernante. Elle est ainsi vectrice d’une évolution positive.

Ré-inventer nos Relations et expérimenter la Reliance

Le 11/2 m’évoque une double individualité (11) qui s’unit dans le 2 : Deux êtres individualisés qui se rencontrent pour faire alliance dans le respect de chacun. C’est aussi la rencontre qui permet à chacun de se révéler à lui-même grâce à la confiance et au miroir qu’offre la relation.

Se relier à l’autre demande un haut degré de confiance en soi et de confiance en l’autre. Cela se fait par étape, comme des portes qui s’ouvrent progressivement. La confiance ne se décide pas avec le mental et ne peut se contenir dans la rationalité. Elle se nourrit d’attention, de gestes, de mots. Elle rime avec soutien, écoute, accueil, reliance.

La reliance dépasse le plan humain. Nous pouvons développer notre sentiment de reliance au contact des animaux, de la nature, de l’air que nous respirons et se sentir ainsi intégré à un écosystème beaucoup plus vaste que ce que nous pouvons voir. Notre champ de conscience peut ainsi s’élargir, nous faisant sentir que nous ne sommes jamais seuls et que chacune de nos actions influe d’une manière ou d’une autre sur le système dans lequel nous évoluons.

Savoir se relier demande aussi de savoir se séparer dans le respect de soi et de l’autre si l’heure est venue. La séparation peut concerner une relation mais aussi un travail, un comportement, une situation. En accueillant l’énergie 2, ce processus peut être facilité.

Ainsi, nous sommes prêts à accueillir et à accepter l’autre dans toutes ses dimensions.

Ainsi, nous sommes prêts à faire émerger quelque chose que ni l’un ni l’autre n’aurait pu faire advenir seul. 

Qui est l’autre ? notre amour, nos amours, nos enfants comme nos parents, nos frères et nos sœurs, nos collègues et partenaires, nos amis, nos voisins…

Rêver

Rêvons et faisons confiance à nos ressentis, à nos sensations tout autant qu’à notre tête pour nous ouvrir au chant de notre âme relié au champ de notre esprit. En effet, c’est ça aussi le 11/2. Un mariage intérieur qui ouvre à la possibilité de faire la paix en soi afin de faire dialoguer nos différentes voix intérieures et de s’accepter dans toutes nos facettes.

Dans cette conscience, nos rêves peuvent ainsi rencontrer de nouvelles ressources et de belles collaborations pour prendre vie.

En conclusion, je vous souhaite de très belles rencontres avec vous-même et avec les autres en cette année 2018,

Bien à vous, Laurence Thiévin

*Ces éclairages portent sur la dimension collective (ou universelle) de 2018. Mais, nous avons notre propre rythme appelé « année personnelle » qui se manifeste également.